Informations


Diagnostic électrique

Depuis le 1er janvier 2009, la réalisation d’un diagnostic électrique est obligatoire lors de la vente d’un bien immobilier à usage d’habitation.

Nouveau : Décret sur les détecteurs de fumées.

Bonne visite !

 
11 janvier 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
. .

Décrets, arrêtés, circulaires

TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE,

DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Décret no 2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée

dans tous les lieux d’habitation

NOR : DEVL1022270D

Publics concernés : occupants et propriétaires de logements ; organismes agréés exerçant les activités

d’intermédiation locative et de gestion locative sociale.

Objet : installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation.

Entrée en vigueur : les obligations fixées par le décret doivent être respectées avant le 8 mars 2015.

Notice : le décret précise les exigences auxquelles doit répondre le détecteur de fumée normalisé installé

dans chaque logement, les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement. Il indique

dans quels cas ces obligations incombent au propriétaire.

Il présente également les mesures de sécurité à mettre en oeuvre par les propriétaires dans les parties

communes des bâtiments d’habitation pour prévenir le risque d’incendie.

Enfin, il caractérise la notification de l’installation du détecteur de fumée normalisé qui doit être réalisée

entre occupant et assureur.

Références : le code de la construction et de l’habitation, dans sa rédaction issue du présent décret, peut

être consulté sur le site de Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

Le Premier ministre,

Sur le rapport de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement et du

secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement,

chargé du logement,

Vu la directive 98/34/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 juin 1998 modifiée prévoyant une

procédure d’information dans le domaine des normes et réglementations techniques et des règles relatives aux

services de la société de l’information ;

Vu le code de la construction et de l’habitation, notamment ses articles L. 129-8, L. 129-9 et L. 365-4 ;

Vu l’avis du comité des finances locales (commission consultative d’évaluation des normes) en date du

9 septembre 2010 ;

Vu l’avis du comité consultatif de la législation et de la réglementation financières en date du

10 septembre 2010 ;

Le Conseil d’Etat (section des travaux publics) entendu,

Décrète :

Art. 1er. − I. − L’intitulé du chapitre IX du titre II du livre Ier du code de la construction et de l’habitation

est remplacé par l’intitulé : « Sécurité des immeubles à usage d’habitation ».

II. − Les articles R. 129-1 à R. 129-11 du même code sont regroupés dans une section 1 intitulée :

« Dispositions générales pour la sécurité des occupants d’immeubles collectifs à usage d’habitation »

comprenant trois sous-sections :

– une sous-section 1 regroupant les articles R. 129-2 à R. 129-4 intitulée : « Dispositions générales » ;

– une sous-section 2 regroupant les articles R. 129-5 à R. 129-9 intitulée : « Dispositions particulières aux

bâtiments en copropriété » ;

– une sous-section 3 regroupant les articles R. 129-10 et R. 129-11 intitulée : « Autres dispositions ».

Art. 2. − Le chapitre IX du titre II du livre Ier du code de la construction et de l’habitation est complété par

une section 2 ainsi rédigée :

11 janvier 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 123

. .

« Section 2

« Détecteurs de fumée normalisés

« Art. R. 129-12. − Chaque logement, qu’il se situe dans une habitation individuelle ou dans une habitation

collective, est équipé d’au moins un détecteur de fumée normalisé.

« Le détecteur est alimenté par piles ou fonctionne à partir de l’alimentation électrique du logement, sous

réserve dans ce cas qu’il soit équipé d’une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de

dysfonctionnement électrique.

« Le détecteur de fumée doit :

« – détecter les fumées émises dès le début d’un incendie ;

« – émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie dans le

seul logement où la détection a eu lieu.

« Un arrêté conjoint des ministres chargés de la construction et de la sécurité civile fixe les modalités

d’application du présent article.

« Art. R. 129-13. − La responsabilité de l’installation et de l’entretien du détecteur de fumée normalisé visé

au R. 129-12 incombe à l’occupant du logement. Cependant, elle incombe :

« – au propriétaire pour les logements à caractère saisonnier, les logements-foyers visés au R. 351-55 dont la

gestion est assurée par le propriétaire ou par un organisme autres que ceux mentionnés à l’article

L. 365-4, les résidences hôtelières à vocation sociale, les logements attribués ou loués en raison de

l’exercice d’une fonction ou d’un emploi et les locations meublées ;

« – aux organismes agréés mentionnés à l’article L. 365-4 exerçant les activités d’intermédiation locative et

de gestion locative sociale pour les logements-foyers et logements familiaux gérés par ces organismes.

« Art. R. 129-14. − Dans les parties communes des immeubles à usage d’habitation, les propriétaires mettent

en oeuvre des mesures de sécurité contre l’incendie. Ces mesures indiquent les consignes à respecter en cas

d’incendie et visent également à éviter la propagation du feu des locaux à risques vers les circulations et

dégagements. Un arrêté conjoint des ministres en charge de la construction et de la sécurité civile fixe les

modalités d’application du présent article.

« Art. R. 129-15. − La notification prévue au troisième alinéa du L. 129-8 se fait par la remise d’une

attestation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie par l’occupant

ou, dans les cas prévus aux deuxième et troisième alinéas de l’article R. 129-13, le propriétaire ou l’organisme

agréé mentionné à l’article L. 365-4 exerçant les activités d’intermédiation locative et de gestion locative

sociale.

« Un arrêté conjoint des ministres en charge de la construction, de l’économie et de la sécurité civile précise

les informations devant figurer dans cette attestation. »

Art. 3. − Il doit être satisfait aux obligations du présent décret avant le 8 mars 2015.

Art. 4. − La ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, le ministre de

l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, la ministre de l’économie, des

finances et de l’industrie et le secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable,

des transports et du logement, chargé du logement, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution

du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 10 janvier 2011.

FRANÇOIS FILLON

Par le Premier ministre :

La ministre de l’écologie,

du développement durable,

des transports et du logement,

NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET

Le ministre de l’intérieur,

de l’outre-mer, des collectivités territoriales

et de l’immigration,

BRICE HORTEFEUX

La ministre de l’économie,

des finances et de l’industrie,

CHRISTINE LAGARDE

Le secrétaire d’Etat

auprès de la ministre de l’écologie,

du développement durable,

des transports et du logement,

chargé du logement,

BENOIST APPARU